Actualités des élèves

Trois classes du lycée ont rencontré l'écrivaine Paola Pigani pour son roman "Venus d'ailleurs"

Par admin Cosialls, publié le lundi 14 mai 2018 14:36 - Mis à jour le vendredi 29 juin 2018 07:54
pigani_face_classe3.jpg
Lundi 7 mai 2018, les élèves de 211 (avec Mme Parpette), de 212 (avec Mme Butori) et de 1ES1 (avec Mme Cairon) l'ont accueilli au CDI !

Des élèves de Seconde et de Première ont reçu au CDI un auteur pour l'interroger sur son métier et son œuvre. Les professeurs de Lettres (Mme Parpette pour les 211, Mme Butori pour les 212 et Mme Cairon pour les 1ES1) leur avaient fait lire « Venus d'ailleurs ». Ce roman traite des difficultés d'intégration à Lyon d'un frère et d'une sœur ayant fui la guerre et leur pays natal. Certains élèves motivés avaient aussi lu « N'entre pas dans mon âme avec tes chaussures ». Ce roman raconte la déportation des tsiganes dans le sud de la France en 1940-44.

Paola Pigani nous a expliqué s'être longtemps considérée elle-même contre une étrangère car le français n'était pas la langue parlée à la maison (ses parents étaient venus d'Italie). Elle a grandi dans une ferme des Charentes où venaient travailler des ouvriers de tous pays. Elle a toujours été impressionnée par ces réfugiés partis de rien comme Romain Gary, Charles Aznavour, Henri Troyat ...Adolescente, elle avait été bouleversée par les reportages TV sur la guerre en Yougoslavie. Habitant Lyon depuis plus de 20 ans, elle se dit fascinée par les différentes strates migratoires qui ont façonnées la ville. Dans « Venus d'ailleurs », elle retrace le parcours de 2 adolescents ayant fui le Kosovo dans les années 2000. Elle s'est beaucoup renseigné dans les archives ou auprès de témoins (ex à Chambon-sur-Lignon, une ville de Haute-Loire où sa sœur travaille). Paola nous a raconté comment elle créait ses livres avec des personnages qui la guident peu à peu car « ils deviennent vivants ».

L'adolescence est la période de sa vie qui l'a le plus marqué car l'adolescence car c'est l'âge des profondes transformations physiques et psychiques. Elle adore pour cela rencontrer ses jeunes lecteurs. Bien qu'apparement gaie, elle avoue avoir un caractère nostalgique comme son héros Mirko. Elle envisage d'écrire peut-être une suite aux avantures de Mirko !

 

Elle écrit depuis son adolescence. En classe de Troisième, lors d'un devoir où il fallait écrire une poésie, elle découvre le plaisir de jouer avec les mots. Elle poursuit en participant à des concours de nouvelles, exercice difficile car il faut ciseler en court texte. Ses premiers textes édités sont d'ailleurs des nouvelles et son texte qu'elle préfère est le recueil de nouvelles « Concertina ». C'est seulement en 2013 que sort son 1er roman : « N'entre pas dans mon âmes avec tes chaussures ». Elle a longtemps travaillé comme éducatrice de jeunes enfants avant de prendre un congé sabatique pour écrire. Pour devenir auteur, elle conseille aux lycéens de travailler régulièrement à écrire. C'est moins l'inspiration qui compte que le travail ! Elle n'a voulu devenir écrivain pour devenir célèbre mais pour donner du plaisir à ses lecteurs comme elle-même avait eu du bonheur à lire Marguerite Duras par exemple ! Elle rassure les plus jeunes réticents à la lecture. Sa propre sœur est devenue une grande lectrice après la trentaine !

 

En fichier joint, vous pouvez lire le compte-rendu rédigé par Clémence Fourel, élève de 1°ES1

Pièces jointes

À télécharger

 / 1