Section Européenne Allemand

Section Européenne Allemand

Par SYBILLE RENONCE, publié le samedi 7 mai 2016 08:35 - Mis à jour le mardi 29 janvier 2019 08:17
IMG_9314.JPG

A l'heure du Brexit et de la montée des nationalismes, il est plus essentiel que jamais de renforcer la pensée européenne chez nos élèves. Cela ne passe pas seulement par une meilleure maîtrise de la langue mais aussi par une meilleure connaissance de l'autre : sa culture, son Histoire, sa vision du monde...

 

La Section Européenne n'est donc pas une option de trop. Elle s'inscrit dans l'éducation à la tolérance, à l'ouverture d'esprit, elle augmente la compétence interculturelle de nos élèves, indispensable dans un monde d'échanges, où les études et les carrières internationales sont une merveilleuse opportunité à saisir.

 

Cette section propose non pas seulement une heure d'Histoire-Géographie spécifique (la DNL - discipline non linguistique) mais aussi une heure de cours de langue en plus dont nos élèves ont cruellement besoin surtout en LV2 puisque les LV1 autres que l'anglais n'existent plus au Lycée de la Côtière à partir de la Première ce qui réduit le nombre de cours d'une langue étrangère à 2 heures par semaine. Et les élèves des Sections Européennes doivent se voir proposer des activités culturelles et des échanges internationaux. C'est une chance pour les élèves d'un lycée semi-rural de sortir de leur bulle et de voir autre chose et des personnes qui ne sont pas issues du même moule qu'eux. Car souvent, nos élèves se connaissent depuis la maternelle et croient facilement que tout le monde est comme eux...

 

Les langues étrangères ne sont pas accessoires et leur apprentissage permet également une meilleure compréhension de sa propre langue. Sous condition d'atteindre un niveau autre que de savoir juste dire bonjour. Or, nos élèves ont du mal à se motiver, à comprendre à quoi les langues étrangères pourraient leur servir, à atteindre un bon niveau car on ne leur accorde en France que 2 heures par semaine, noyées dans un emploi du temps très chargé avec des matières dites "importantes" ce qui sous-entend que les langues ne le seraient pas... La Section Européenne valorise cet apprentissage et l'horaire renforcé augmente les chances de progresser.

 

Un Lycée de la Côtière sans Sections Européennes serait un lycée appauvri et priverait un bon nombre de nos élèves d'une chance supplémentaire de s'épanouir, de découvrir le monde, de prendre conscience des écarts entre la réalité de l’Autre et l’idée qu’ils s’en font, et de prendre du recul sur leurs propres repères identitaires.