Droit et Grands Enjeux du Monde Contemporain

Tous les articles (46)
  • La justice refuse l’inscription « sexe neutre » sur un état civil

    Par admin bellemin, publié le jeudi 4 mai 2017 19:42 - Mis à jour le mardi 9 mai 2017 15:14

    "C'est l'histoire d'un mec"... cela aurait pu commencer comme cela sauf que ce n'est pas "un mec" ni une femme, cette personne aujourd'hui âgée de 66 ans milite pour la reconnaissance du sexe neutre.

    La cour de cassation vient de refuser ce "troisième sexe" (qui n'avait pas non plus été prévu par Simone de Beauvoir). La décision pourra-t-elle être contestée ? Comment ? Quand ? Devant quelle juridiction ? Avec quels arguments ? Peut-on faire le parallèle avec les décision de justice sur les transsexuels ? Et comment qualifier les opérations qui visent à "rendre" un sexe à une personne qui n'en a pas ?

  • Discrimination raciale : une affaire qui va être jugée devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme

    Par admin bellemin, publié le mercredi 26 avril 2017 17:55 - Mis à jour le mardi 9 mai 2017 15:14

    En 2010, deux jeunes gens, maghrébins, se voient refuser l'accès à une boite de nuit à Chalons alors que 3 jeunes (de type européen) venaient d'entrer. Il s'agissait d'une opération de testing car l’établissement avait fait l'objet de plusieurs plaintes de clients éconduits.

    www.lunion.fr/26891/article/2017-04-20/tout-le-monde-n-etait-pas-bienvenu-la-discotheque-l-alegra-de-chalons#

    Ce sujet, toujours sensible, se retrouve dans de nombreuses situations : face à l'emploi, au logement, etc.... DEs outils existent pour empêcher toute forme de discrimination, mais cette fois, c'est la CEDH qui est saisie. Quelle pourra être sa réponse pour dédouaner le patron de la boite de nuit ? Quels seront les arguments de ce dernier pour prouver sa bonne foi ?

  • Twitter : attention à vos tweets qui pourraient refaire surface

    Par VERONIQUE BELLEMIN MAGNINOT, publié le jeudi 2 mars 2017 15:33 - Mis à jour le jeudi 2 mars 2017 15:34

    Ils n'avaient pas été prévenus : Mehdi Meklat, Olivier Sauton ou Oulaya Amamra ; leurs vieux tweets ont été exhumés par des journalistes "bienveillants". Le premier, comédien, avait publié des messages antisémites et négationnistes, son producteur vient d'annuler son spectacle. Le second est écrivain, et journaliste radio, il s'était montré sous un jour très misogyne et homophobe. Quant à la jeune actrice césarisée en février dernier, elle publiait à l'âge de 14 ans des messages racistes sur son compte Twetter. 

  • Fin de vie et archarnement thérapeutique: toujours en débat

    Par VERONIQUE BELLEMIN MAGNINOT, publié le jeudi 2 mars 2017 14:51 - Mis à jour le jeudi 2 mars 2017 14:51

    Même si la loi les y autorise, des médecins peuvent-ils débrancher, contre l’avis de ses parents, l’assistance respiratoire d’une petite fille de un an souffrant de lésions cérébrales graves et irréversibles ? C'est la question à laquelle devront répondre les juges du Conseil d’État, ce jeudi 2 mars 2017.